Mythes sur les effets secondaires de la créatine pour la croissance musculaire

Si vous avez déjà posé le pied sur un plancher de la salle de musculation, vous devez entendre les gars se vanter davantage des avantages de la créatine pour la croissance musculaire plutôt que de ses effets secondaires.

Vous pensez peut-être même à l’expérimenter vous-même. Et personne ne devrait rien mettre dans son corps sans peser les avantages et les risques en premier.

C’est pourquoi vous devez savoir ce qu’est la créatine, ce qu’elle fait et quels sont les effets secondaires.

Comment devriez-vous prendre de la créatine

Si vous choisissez d’utiliser la créatine, utilisez-la comme indiqué sur l’emballage ou selon les directives de votre médecin, pharmacien ou autre professionnel de la santé. N’utilisez pas plus de ce produit que ce qui est recommandé sur l’étiquette. Des doses élevées peuvent avoir des effets nocifs sur votre cœur, vos reins ou votre foie.

Certains athlètes ont utilisé une “méthode de chargement” consistant à prendre de la créatine en utilisant de fortes doses pendant 2 à 5 jours, suivies de plus petites doses “d’entretien”. Cette méthode a été utilisée par les athlètes souhaitant augmenter leurs capacités athlétiques à court terme, comme avant une compétition sportive.

Une autre méthode d’utilisation consiste à prendre de plus petites doses pendant une période d’entraînement prolongée. Cette méthode a été utilisée par les personnes en quête d’endurance pour une formation à long terme telle que la musculation.

6 effets secondaires irréels de la créatine pour la croissance musculaire

La créatine est l’un des suppléments les plus populaires sur le marché. Malheureusement, il y a beaucoup de mythes et d’idées fausses sur ses effets secondaires et ses utilisations.

  • Mythe 1: la créatine provoque des dommages aux reins et au foie.

Fait: De nombreuses études ont été menées sur la supplémentation en créatine, qui ont toutes conclu que l’utilisation de créatine à long terme ne semble pas avoir d’effets secondaires négatifs sur le foie ou les reins.

  • Mythe 2: la créatine provoque une détresse gastro-intestinale.

Fait: Toutes les preuves disponibles suggèrent que la créatine est sans danger, même si elle peut causer des troubles gastro-intestinaux mineurs.

  • Mythe 3: la créatine provoque des crampes et une déshydratation.

Fait: Aucune donnée ne montre que la créatine provoque des crampes musculaires ou une déshydratation.

  • Mythe 4: La supplémentation en créatine peut provoquer un syndrome de compartiment.

Réalité: Bien qu’il puisse y avoir une augmentation transitoire de la pression à la suite de doses élevées de créatine, une supplémentation aux doses recommandées n’induit pas de syndrome du compartiment.

  • Mythe 5: la supplémentation en créatine provoque une rhabdomyolyse.

Fait: Il n’y a pas de preuve directe que la supplémentation en créatine favorise la rhabdomyolyse.

  • Mythe 6: la créatine entraîne une prise de poids.

Fait: La charge de créatine peut entraîner un gain de poids initial de 0,8 à 2,9% du poids corporel au cours des premiers jours, en raison de la pénétration de l’eau dans le muscle; cependant, cela est moins probable après un protocole à faible dose.

La créatine a un profil de sécurité exceptionnel

La créatine existe depuis plus d’un siècle et plus de 500 études en attestent l’innocuité et l’efficacité.

Il fournit également de nombreux avantages pour les muscles et les performances, peut améliorer les marqueurs de la santé et est utilisé dans des environnements médicaux pour traiter diverses maladies.

En fin de compte, la créatine est l’un des suppléments les moins chers, les plus efficaces et les plus sûrs disponibles. Période. Obtenez des informations plus détaillées en cliquant sur la bannière ci-dessous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *